Return to site

Prendre la parole en public ne s’improvise pas !

Ce que j’ai appris, et ce que vous devez savoir

J’ai toujours été timide, et je n’ai jamais été celle qui prenait la parole en groupe, en réunion ou dans la cour de récrée.

J’ai toujours pensé que c’était irrémédiable et que jamais je ne serai capable de franchir le cap. Heureusement, au fil du temps et des expériences, j’ai appris à sortir de cette timidité et à m’affirmer. Certains d’entre vous se reconnaitront dans cette envie de se cacher sous la couette, rentrer chez soi à chaque fois qu’il est question de prendre la parole et d’exprimer ses idées.

A l’école, ce moment où le prof dit votre nom pour que vous passiez au tableau.

Au travail, ce moment où c’est à votre tour de vous présenter. Ces moments où on vous demande votre avis en réunion. Cette impression de devenir une autre personne et cette envie de vous cacher, comme si le fait de prendre la parole mettait votre vite en danger.

J’avais tout essayé, les vidéos Youtube, les livres, un jour j’ai même pensé à aller parler à des inconnus dans le métro.

Et puis un jour je me suis inscrite au théâtre pensant que ça allait résoudre tous mes problèmes, mais même au théâtre le problème c’est que je n’étais pas du tout à l’aise et mon trac ne me permettait pas de bénéficier pleinement de l’expérience. Et ça m’a pris des années de théâtre à réellement évoluer.

Et après tout, je me demande aujourd’hui si c’est le théâtre ou mon évolution personnelle qui m’a aidé après tout ? Je pense que c’est un peu des deux. Finalement au théâtre j’ai appris quelques techniques, que j’aurais pu apprendre dans un format plus intensif. Ah si, il y avait aussi la scène, se retrouver sur scène, c’est quelque chose qui vous transforme. Apprendre à parler sur scène, ça débloque beaucoup de choses. Mais malheureusement quand on fait du théâtre, on passe sur scène une ou deux fois au mieux dans l’année.

Le format idéal ce serait donc un mix entre pratique, et passages sur scène avec quelques passages théoriques sur les bases et des feedbacks pour corriger. Par groupe de 10 personnes maximum, c’est mieux pour favoriser l’écoute, l’entraide et l’esprit de groupe.

Aujourd’hui dans mon travail, j’ai eu à plusieurs reprises à prendre la parole en public, et j’ai pris conscience que ça ne s’improvisait pas. Le théâtre aide un peu à vaincre sa timidité, mais ça ne suffit pas.

Voici ce que j’ai appris suite à la formation que j’ai faite :

La préparation :

Il faut maitriser le message que vous souhaitez faire passer, connaitre des arguments, avoir des exemples en tête, une structure, des alternatives.

Il faut connaitre son public pour pouvoir établir une relation avec lui, et adapter son message. Pour cela, il faut vous renseigner au préalable pour savoir à qui vous parler, et développer votre empathie.

Avant de commencer

Prendre une bouteille d’eau et ne pas hésiter à boire de l’eau pendant votre discours. Ça vous fait une excuse pour prendre une pause et reprendre vos esprits, et ça vous hydrate (et c’est classe en plus).

- Faire des vocalises, ça permet d’avoir un rituel qui permet de mieux gérer l’angoisse, mais ça permet également de chauffer votre voix. Toutes les personnalités publiques le font, n’ayez pas honte ;).

La maitrise du corps :

- Apprendre à respirer, c’est très important. Si vous ne respirez pas correctement, votre voix ne tombera pas correctement.

- Vérifier votre ancrage au sol et vous tenir droit, alors ça c’est le truc que tout le monde va vous répéter en boucle, mais c’est très important. Pour y arriver, il n’y a pas de secret, il faut répéter, répéter, y penser. Vous pouvez éventuellement vous filmer pour voir ce qui est à améliorer.

- Pieds à plat sur le sol, posture assurée, épaule en arrière pour augmenter le volume d’air, et favoriser la respiration.

Le regard

Pour ce qui est du regard, il n’y a pas vraiment des solution miracle. Il existe plusieurs solutions, il faut trouver celle qui vous correspond et qui vous permet d’être le plus à l’aise.

- La première solution, choisir une ou plusieurs personnes dans le public qui ont l’air bienveillant.

- La seconde solution, balayer le public du regard de gauche à droite, sans jamais regarder personne plus d’une seconde.

- La troisième solution consiste à regarder à une hauteur où vous ne voyez personne mais où tout le monde a l’impression que vous regardez la personne qui est derrière elle, cela dépend des configurations de salle mais cela marche plutôt bien si les deux premières solutions ne fonctionnent pas.

Les mains

La question des mains revient souvent, et il n’y a encore une fois pas de réponse unique.

- La première solution, la plus simple est d’avoir un micro. Si vous avez un micro main, la question de quoi faire de vos mains se pose beaucoup moins puisqu’il y en a une qui est déjà très occupée.

- La seconde solution, est de parler avec vos mains, de les utiliser comme un moyen d’expression supplémentaire et d’apprendre à utiliser ce moyen harmonieusement pour porter vos messages.

- La troisième solution consiste à vous asseoir et à poser votre main ou vos mains sur vous.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à pratiquer. Si vous avez besoin d’aide, si vous avez des questions vous pouvez nous joindre sur www.joinparoles.com

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK